MONTGENEVRE : Signature du renouvellement de convention entre la Régie des remontées mécaniques et la Sestriere SPA

ven 18 avr 2014

Le mercredi 16 avril à Montgenèvre, la Régie des Remontées Mécaniques de Montgenèvre et la Sestriere SPA ont signé une convention visant à renouveler pour trois ans le contrat de partenariat intégrant la station de Montgenèvre au 5e domaine mondial de la Via Lattea.

 

Cette signature va plus loin qu’un simple renouvellement de partenariat commercial entre les deux sociétés de remontées mécaniques. Pour preuve, la présence des maires Italiens de la Voie Lactée invités à cette signature. Etaient présent Franco Capra, Maire de Clavière et Lorenzo Colomb, Maire de Cezanne et Gianni Poncet, représentant du Maire de Sestriere.

 

Aujourd’hui, c’est un partenariat économique et de valeur qui a été renforcé. « C’est à partir d’une histoire du ski partagée des deux côtés de la frontière que nous avons été amenés à travailler tous ensembles depuis plusieurs années, c’est d’autant plus fondé que la mondialisation des échanges touristiques impose la mise en marché de domaines skiables structurés et à l’échelle de tout un massif. Ici, il recouvre de surcroît le caractère de la transfrontaliarité qui ajoute à son attractivité. Et au fil des années, les hommes ont su allé vers des rapports que l’on peut inscrire dans une famille.» précise Guy Hermitte, Président de la Régie des Remontées Mécaniques et Maire de Montgenèvre. Si la liaison de la Via Lattea existe depuis les années 70, les Jeux Olympiques de Turin 2006 ont été un facteur déclenchant dans le rapprochement significatif de toutes les stations de la montagne olympique.

 

« Nous avons décidé tous ensemble que la coopération devait être encore plus approfondie ; nous devons nous adapter aux évolutions des consommateurs et skieurs en nous modernisant et en intégrant les nouvelles exigences en termes de communication numérique» rappelle Guy Hermitte. Outre la relation économique, il y a aujourd’hui un réel partage des objectifs et des moyens visant à permettre d’entrer harmonieusement dans une nouvelle ère, celle de la promotion et de la communication commune sur tout le territoire de la Voie Lactée. Montgenèvre, porte d’entrée française de ce domaine international, fait partie intégrante des 400 km de pistes que comportent la Via Lattea, 5ème domaine skiable au monde.

Giovanni Brasso, Président de Sestriere SPA, a rappelé que les JO avaient été une énorme vitrine pour le Piémont et qu’il fallait continuer à développer le tourisme de montagne. « En accentuant le rapprochement entre la France et l’Italie nous ne faisons que confirmer ce qui se passe dans le monde. Il faut se regrouper pour être plus fort et plus performant. Ce domaine skiable binational est un atout majeur et nous devons nous en servir dans la communication et la promotion» insiste Giovanni Brasso.

 

La Voie Lactée doit être vue aujourd’hui comme un territoire unique. La promotion et la communication sera commune, les moyens seront mutualisés sur les salons, dépliants et autres supports de présentation de la Via Lattea. Déjà, un nouveau logo vient d’être mis en place citant « ViaLattea – Italia France ».

 

Ces relations sont également renforcées grâce à l’Union de Montagne des Maires des six communes olympiques de la Voie Lactée, qui depuis le début du mois a demandé à Montgenèvre d’intégrer cette communauté (cf compte-rendu de la réunion du 7 mars 2014 en annexe). Parmi les multiples projets engagés, nous citerons un rapprochement des Offices de Tourisme de part et d’autres de la frontière, pour communiquer des informations partagées et promouvoir un tourisme « nomade » au sein de la Voie Lactée, et l’extension jusqu’à Montgenèvre de la navette gratuite italienne desservant en été les parcours de VTT de la Voie Lactée.

 

Franco Capra, maire de Clavière, souligne « qu’au-delà des aspects pratiques et techniques, ce sont les relations humaines qui ont permis d’en arriver là. Ce rapprochement est dû à la volonté réelle des dirigeants de travailler main dans la main ; que ce soit au niveau des dirigeants des remontées mécaniques ou des élus des mairies. » Il a rendu un hommage tout particulier à Guy Hermitte qui travaille en ce sens depuis son arrivée aux responsabilités en 2001. « Ce renouvellement d’accord est la reconnaissance du travail effectué ensemble depuis des années » a-t-il ajouté.

Daniel Garcin, directeur général de la Régie des remontées mécaniques de Montgenèvre, a quant à lui insisté sur les objectifs communs des deux sociétés, l’évolution des relations permettant à chacun d’être gagnant sur le plan économique. « La Voie Lactée est une entité qui fonctionne et dont les motivations de progression sont partagées des deux côtés de la frontière. Ceci n’est qu’un début et nos marges d’évolution sont une réelle stimulation pour nos métiers. »

 

« Nous préparons le futur avec une Europe de l’économie, du commerce et des transports. C’est un développement nécessaire pour préserver et développer un aménagement du territoire respectueux de l’environnement et la meilleure vie possible pour les montagnards qui l’occupent » a souligné Guy Hermitte.

 

Cette signature s’est faite également en présence, du côté italien, de Madame Donatella Bertrand, Directrices des Ventes. Côté français, Isabelle Torelli, Responsable Communication et Marketing de la Régie et Sylvie Bigoni, Responsable des Ventes étaient présentes, ainsi que Marc Fornesi, Directeur d’Exploitation et conseiller municipal et Christian Schwey, conseiller municipal et élu au conseil administration de la Régie des Remontées Mécaniques.