HAUTES-ALPES : Une saison d'été record pour cet été 2020 !

jeu 27 aoû 2020

Les Hautes-Alpes réalisent une très belle saison d'été 2020, contre toute attente il s'agit même d'une saison record en termes de fréquentation et de consommation touristiques.

Yvan CHAIX, Directeur de l'Agence de Développement des Hautes-Alpes : "Si depuis 2015, les Hautes-Alpes enregistrent une croissance continue, l'été 2020 - celui du COVID19 - est exceptionnel avec une hausse d'activité à deux chiffres, jamais nous n’avions accueilli autant de visiteurs l’été. L'attrait pour la montagne en cette période tourmentée, l'effondrement des déplacements à l'étranger, les efforts des acteurs du tourisme des Hautes-Alpes et une météo au beau fixe expliquent l'embellie. Pour nombre d’acteurs du tourisme, c’est un soulagement après un  printemps terrible, c’est aussi une espérance, celle d’un regain d’intérêt durable pour la montagne."

Une saison record :

L'activité touristique des Hautes-Alpes progresse de +11% par rapport à la saison d’été précédente avec 11,59 millions de nuitées et 366 millions d'euros de chiffre d'affaires. Un record pour le tourisme l’été dans le département !

Les hébergements professionnels (résidences de tourisme, meublés, hôtels, etc.) enregistrent une hausse de +8%, quant aux résidences secondaires, qui représentent 190 000 lits - soit la moitié du parc d'hébergements des Hautes-Alpes, leur fréquentation a fait un bond de +15%.

Cette année encore, le mois d'août a concentré les 2/3 de l'activité des Hautes-Alpes, avec des taux d'occupation très élevés du 1er au 22 août (taux moyen de 64,5%) et des pics de fréquentation de plus de 300 000 visiteurs journaliers sur la période. Ce qui frappe, c'est le niveau (jamais la barre des 300 000 n'avait été franchie) et la durée de cette forte affluence. Si le mois de juillet n’a pas connu un tel intérêt, le long « week-end » du 14 juillet a également été très bon.

Du Briançonnais au Buëch, la saison d’été est réussie, des parcs naturels, au lac de Serre-Ponçon, en passant par les stations avec une mention spéciale pour les hautes vallées (Névache, Ailefroide, La Chapelle-en-Valgaudemar, etc.), qui ont été plébiscitées. À contrario, quelques opérateurs ont souffert des contraintes sanitaires (ex. gestionnaires de cinémas, piscines, centres de vacances, certains campings ou encore de nombreux organisateurs d’événements sportifs ou culturels contraints à l’annulation).

La crise sanitaire explique le recul des étrangers (-26%), mais les français qui se sont déplacés en masse ont plus que compensé ce recul, elle explique aussi des réservations de séjours de plus en plus tardives, 50% des vacanciers ont réservé en dernière minute. Beaucoup d’entre eux ont découvert ou redécouvert les joies d'un séjour en famille à la montagne, autant de clientèles nouvelles que les acteurs du tourisme espèrent fidéliser pour les années à venir.

Des acteurs du tourisme qui ont fait su faire face aux difficultés après l’arrêt brutal de leur activité au printemps et qui se sont mobilisés pour réussir la saison d’été, de la mise en place de protocoles sanitaires adéquats à des campagnes de communication d’une ampleur inédite.

Le Tour de France de passage à Gap et Orcières-Merlette début septembre ponctuera de la plus belle des manières cette saison d’été 2020, qui une saison historique à bien des égards…

PJ : Visuel de la campagne « On a tous besoin du Sud » (déclinaison Hautes-Alpes)